SAHARA: L’ONU contredit le Maroc sur les récentes «violations» du cessez-le-feu par le Polisario
12-01-2019, 02:20 PM
ledesk.ma 12.01.2019

Le porte-parole du SG de l’ONU, Stéphane Dujarric, réfute les allégations contenues dans les deux lettres transmises par Omar Hilale, ambassadeur à l’ONU au Conseil de Sécurité et à Antonio Guterres au sujet des « violations et des provocations du Polisario » dans la zone tampon de Guerguerat, ainsi qu’à l’Est du dispositif de défense militaire au Sahara Occidental.

Selon Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, les récents mouvements du Polisario à l’est et au sud du mur du défense militaire des Forces armées royales au Sahara Occidental ne constituent pas une violation des accords de cessez-le-feu, contrairement à ce que dénonçait la diplomatie marocaine dans ses courriers de protestation adressés au Conseil de sécurité et à Antonio Guterres.

Lors d’un point presse tenu à l’ONU le 11 janvier, Dujarric répondait à la question d’un journaliste qui l’interrogeait sur la teneur des courriers de l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc, Omar Hilale, faisant état de certaines allégations de violations par le Polisario dans la région de Guerguerat. « La Minurso ou l’ONU peuvent-ils confirmer ces violations ? », a-t-il demandé.

« Non, je n’ai pas de commentaire particulier à ce sujet. (…) Je peux confirmer que nous avons reçu la lettre du Maroc alléguant des violations du cessez-le-feu et des accords connexes conclus au Sahara occidental. Comme vous le savez, il existe une procédure établie pour l’évaluation de telles allégations de la part de la Mission des Nations Unies sur le terrain, fondée sur les fonctions de surveillance et d’observation impartiales de nos collègues du Sahara occidental. La Mission des Nations Unies, la Minurso, était présente lors de ces deux incidents présumés et n’a rien observé qui puisse constituer une violation aux termes des accords applicables », a répondu Dujarric